Blog

En avant pour la reprise des courses hippiques !

Après deux mois d’absence, les courses hippiques reprennent pour le plus grand bonheur des turfistes. Depuis le 11 mai, les chevaux et leurs jockeys sont seuls en piste et nous allons vous expliquer le déroulement de cette nouvelle organisation, riche en changement. Retrouvez toutes les informations sur les courses hippiques et les paris turf dans cet article.

Quelles ont été les conséquences du confinement sur le monde hippique ?

Suite à l’annonce du président de la République concernant le confinement, les courses turfs ainsi que les paris ont dû être stoppées. Cependant, à l’aube du déconfinement, le PMU notamment, a prévu un plan de relance progressif pour les paris hippiques. Celui-ci ayant pour objectif de protéger les clients, les partenaires et les salariés. En effet, les présidents des sociétés mères et les dirigeants du PMU ont fait part aux ministres de leur volonté d’engager une reprise des courses hippiques à partir du 11 mai, à huit clos, sans accueil au public, et en mettant en place des consignes sanitaires validées par les pouvoirs publics et adaptées aux circonstances. France Galop, LeTrot et les dirigeants du PMU ont donc prévu, pendant cette période, une réorganisation totale de leur activité. En effet, les courses se sont arrêtées avec le confinement et la fermeture des hippodromes, mais les charges pour les propriétaires et les éleveurs n’ont pas baissé. Ils ont eu recours au chômage partiel, car il fallait continuer à sortir et entrainer les chevaux.  Si France Galop, par exemple, ne communique pas sur ses pertes financières liées à la crise sanitaire, l’impact économique est important. Il l’est pour toute la filière cheval, du propriétaire à l’entraîneur, en passant par les jockeys, tout le monde du turf.

Une réorganisation totale pour les grands hippodromes de France

France galop, la société qui gère et exploite Longchamp, Auteuil, Chantilly, Saint-Cloud, Maisons-Lafitte et Deauville, précise que seuls les professionnels et les salariés des hippodromes auront le droit de pénétrer sur le champ de courses. Pour les chevaux, là aussi : limitation des personnes au strict minimum pour l’encadrement du cheval, l’entraîneur et un lad. Les mesures sanitaires, prise de température, identité, masques, sont obligatoires et même en course pour les jockeys. Tout a été réorganisé pour que les distances physiques soient respectées, pour éviter les contacts et les présences prolongées dans l’enceinte du champ de course. Bien évidemment, le réaménagement des vestiaires a été effectué en conformité avec les nouvelles règles d’hygiène. En effet, concernant les hippodromes tricolores, ils resteront fermés au public jusqu’à nouvel ordre. L’accès au champ de courses sera limité à des personnes identifiées : les responsables des sociétés de course, le personnel de l’hippodrome, les socioprofessionnels à raison de deux personnes par cheval et les jockeys. Chacun devant déclarer sa présence, ainsi que ses heures d’arrivée et de départ. Des contrôles de température seront effectués à l’entrée (38 °C étant le seuil critique) et le port du masque sera obligatoire, y compris pour les jockeys, qui pourront l’abaisser, mais pas s’en débarrasser, durant les courses. Concernant les sportifs, il leur sera demandé de respecter une distance de 1,5 mètre entre chaque personne, dans les vestiaires notamment. Il ne sera pas permis aux pilotes d’accéder aux douches et au sauna, si utile dans la lutte contre le poids. De ce fait, les commissaires leur accorderont une tare de 0,5 kg.

Quid des grands évènement hippiques et des turfistes ?

Cette autorisation de reprise donnée par les autorités est révocable à tout moment si toutefois les règles ne sont pas bien respectées, c’est le cas par exemple du Danemark. Suite à une présence non autorisée lors d’un contrôle de police, les champs de courses ont été immédiatement fermés alors que leurs portes venaient de rouvrir après six semaines de fermeture. La saison des courses hippiques au Touquet débutera officiellement le premier dimanche de juin, sans la présence du public et sans prise de paris. 16 courses seront au programme de la journée. En effet, du lundi 11 mai au lundi 17 août 2020, toutes les manifestations accueillant du public sur la commune de Gramat, dans le département du Lot sont interdites. Vous l’avez donc compris, l’organisation des évènements est chamboulée, les turfistes peuvent utiliser les canaux à distance comme SMS, Viber ou encore Allo Pari. Un retour à la normale n’est pas prévu avant la fin de l’année. En attendant, retrouvez toutes les informations sur les courses hippiques directement sur les sites de paris hippiques comme le PMU. Retrouvez tous les sites de paris turf dans notre section spécialisée également.

Vous aimerez probablement
La rentrée 2020 : les évènements sportifs et festifs à venir
Courses hippiques et coronavirus : comment se déroule le PMU ?
L’histoire des Paris Hippiques
PMU hippique : Découvrez les courses turf

Laisser une Réponse